NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

ANICHE : Au volant d’une Secma, roulez sur un véhicule 100% made in Hauts de France.

C'est l'ultime constructeur 100% français de voitures homologuées pour la route : à Aniche, Secma façonne ses bolides à la main, de A à Z. Aujourd'hui, l'entreprise cherche à recruter pour faire perdurer un savoir-faire unique.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Avec ses lignes très affirmées, son poids plume et son allure, impossible de ne pas la remarquer sur les routes des Hauts-de-France. Elle, c'est la F-16 Turbo, un petit bijou de mécanique - équipé d'un moteur de 205 chevaux - tout droit sorti des ateliers de l'usine Secma d'Aniche. Une merveille française, dont le compteur peut monter à 240 km/h, élue "Voiture sportive de référence 2017".


"Être reconnu par la profession et apprécié par nos clients, face aux grands groupes internationaux, c'est une fierté immense pour tous les employés, révèle Daniel Renard, "le dernier des mohicans" de la construction automobile française. "Quand nous avons commencé, en 1995, certains nous ont pris pour des fous et nous ont prédit une mise rapide de la clé sous la porte. Deux décennies plus tard, nous sommes toujours là et nous continuons de faire ce qui nous anime : concevoir des voitures et des buggys d'exception."

Du premier coup de crayon à la peinture de la carrosserie ! Chez Secma, les salariés de l'usine s'occupent vraiment de tout. Dessin industriel, prototypage, soudure, assemblage, carrosserie, finitions… Tous les corps de métier sont représentés, pour construire des voitures - du châssis aux rétroviseurs - et donner naissance aux futurs standards de la marque. Résultat : plus de 100 voitures sont produites chaque année.


"Le savoir-faire de nos salariés est unique, car ils ne font pas qu'assembler des pièces produites ailleurs. Ici, tout est fait main. Seuls les moteurs et certains procédés proviennent de l'usine Française de Mécanique, à Douvrin, ou de MCA, à Maubeuge, continue Daniel Renard, le PDG. On fait du 100% local, 100% ch'ti ! Nous avons des clients en Hauts-de-France, bien sûr, mais aussi aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne.... La tenue de route de nos voitures, leur confort et leur puissance sont à la fois appréciées pour des balades au grand air et lors de séances de conduite sur circuit."
 

L'entreprise recherche des tourneurs, fraiseurs et usineurs
"Nous sommes vraiment les derniers dans le secteur automobile à travailler à la main. Qui va nous permettre de continuer de produire du "made in" Hauts-de-France ?", s'interroge Daniel Renard. En effet, l'entreprise cherche aujourd'hui de nouveaux tourneurs, fraiseurs et usineurs, appelés en majorité à remplacer des employés prêts à prendre une retraite bien méritée. Tous ont participé à la confection de la toute première voiture de la marque.
 

D'autres recrutements devraient suivre, au cours de l'année. "L'entreprise est en pleine forme, notre carnet de commandes est plein. Il ne nous manque plus que de nouveaux bras pour passer à la vitesse supérieure, conclut Daniel Renard. Travailler chez Secma, c'est l'assurance de toucher à tout, de parfaire des techniques… Et de donner naissance à des petits bijoux de mécanique !"


Vous êtes intéressés ? Contactez Proch'Emploi au 0 800 026 080 !
 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

BEUVRY LA FORET : Une balade randonnée avec des ânes le 18 Août.
Par François Greuez
Vous avez toujours rêvé d’une balade avec les ânes ? L’Office de Tourisme Pévèle Carembault comble vos attentes.

Le 23 Juillet 2019

DOUAISIS : Le sous-marin "La Minerve", disparu il y a 50 ans, a été retrouvé au large de Toulon, deux Douaisiens étaient à bord.
Par François GREUEZ
Le 27 janvier 1968, la Minerve disparaît corps et biens au large du cap Sicié avec 52 marins à son bord. Ce 22 Juillet, la ministre des armées annonce qu'ils ont retrouvés le Sous-Marin à quelques nœuds de Toulon.

Le 22 Juillet 2019

DOUAISIS : Sécheresse dans le Nord, le Préfét adapte les restrictions de consommations en eau en vigueur jusqu'au 30 Septembre. Le Douaisis concerné.
Par François Greuez
Le 9 avril dernier, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, décidait de placer le département du Nord en alerte sécheresse. 

Le 20 Juillet 2019

DOUAI : Les supporters algériens fêtent la victoire de leur équipe après la finale de la CAN.
Par François Greuez
Les supporters des Fennecs algériens sont descendus dans les rues de Douai ce 19 juillet pour célébrer la victoire de leur équipe en finale de la Coupe d’Afrique des nations. L’équipe algérienne l’a remportée 29 ans après son précédent titre continental.

Le 20 Juillet 2019

DOUAI : Découvrez Douai au temps du Roi Soleil.
Par François Greuez
A l’été 1667, Douai, devient française. Louis XIV y installe presque aussitôt des bâtiments militaires, comme des casernes ou la Fonderie de canons, et en 1714, le Parlement de Flandre. Ainsi, Douai, ville de marchands, d’étudiants et de moines, devient ville militaire et judiciaire.

Le 19 Juillet 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais