NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

DOUAI : Entrez dans les coulisses de la chirurgie ambulatoire du Centre Hospitalier.

Dans le cadre de la semaine de la sécurité des patients, une opération annuelle de sensibilisation nationale, la Direction de la Qualité et de la Gestion des Risques du Centre Hospitalier de Douai en collaboration avec les services de soins organise une journée portes-ouvertes le jeudi 29 novembre ; l’opportunité de révéler au grand public les coulisses de la prise en charge chirurgicale, appelée « Patient débout ».


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !



4 photos disponibles : VOIR LES PHOTOS

Ce circuit présentera la prise en charge des patients depuis la consultation du chirurgien, en passant par son accueil le jour de l’intervention, le bloc opératoire et son retour. À cette occasion, les professionnels de santé du Centre Hospitalier de Douai se sont mobilisés pour montrer leur travail au travers du parcours du patient et de son entourage. Cette rencontre permettra aux usagers de découvrir toute l’organisation mise en place pour prendre en charge les patients dans des conditions de sécurité optimale et de qualité de la prise en charge.


La semaine de la sécurité des patients est une campagne lancée chaque année depuis 2011 par le ministère chargé de la santé. Elle a pour objectif de promouvoir les partenariats entre usagers et professionnels de santé. Cette opération s’organise avec la participation de l’ensemble des acteurs de santé volontaires, à tous les échelons territoriaux et dans tous les secteurs d’activité (villes, établissements sanitaires, établissements médico-sociaux). Chaque année, l’objectif de cette campagne est de promouvoir l’implication des patients, des résidents, des usagers et des professionnels de santé en faveur de la sécurité des patients. Dans ce cadre, le Centre Hospitalier de Douai mène des actions à l’attention des professionnels de l’établissement (bloc virtuel des erreurs, entre autre), et également des usagers.

Depuis 2011, les initiatives se multiplient pour sensibiliser les usagers, informer les patients et former les professionnels à de multiples aspects de la sécurité des patients. Les réalités concrètes et quotidiennes des risques en santé sont ainsi exposées et explicitées. Cette semaine est un moment privilégié pour que chacun, usager et professionnel, mesure mieux les enjeux de la sécurité des soins et l’importance de son rôle propre dans ce domaine. Cette opération s’intègre dans le programme national pour la sécurité des patients 2013-2017 (PNSP). L’édition 2018 est placée sous le partenariat de France Assos santé et du ministère des solidarités et de la santé.

On a tous à l’esprit la même image : le patient allongé sur un brancard, subissant son entrée au bloc opératoire. Désormais, en fonction de l’état de santé du patient et de l’intervention prévue, le Centre Hospitalier de Douai propose une nouvelle approche de la prise en charge en ambulatoire : être un « patient debout ». Ce nouveau parcours permet au patient de se rendre en salle d’opération en marchant, accompagné d’un soignant. De plus, dans l’attente de son intervention, le patient est accueilli dans le salon « patient debout » équipé de fauteuils confortables, d’une télévision et de casiers sécurisés pour ses effets personnels.


Dans la continuité de cette dynamique, pour apaiser l’inquiétude préopératoire des enfants, le Centre Hospitalier de Douai s’est équipé de trois petites voitures électriques. Ces minis véhicules télécommandés permettent aux enfants de se rendre eux-mêmes au bloc opératoire sous la forme d’un jeu. Loin d’être un gadget, ces voitures ont un véritable intérêt thérapeutique. (Voir article du 29 Mai 2018 : https://urlz.fr/8kYo)

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

DOUAISIS : Le sous-marin "La Minerve", disparu il y a 50 ans, a été retrouvé au large de Toulon, deux Douaisiens étaient à bord.
Par François GREUEZ
Le 27 janvier 1968, la Minerve disparaît corps et biens au large du cap Sicié avec 52 marins à son bord. Ce 22 Juillet, la ministre des armées annonce qu'ils ont retrouvés le Sous-Marin à quelques nœuds de Toulon.

Le 22 Juillet 2019

DOUAISIS : Sécheresse dans le Nord, le Préfét adapte les restrictions de consommations en eau en vigueur jusqu'au 30 Septembre. Le Douaisis concerné.
Par François Greuez
Le 9 avril dernier, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, décidait de placer le département du Nord en alerte sécheresse. 

Le 20 Juillet 2019

DOUAI : Les supporters algériens fêtent la victoire de leur équipe après la finale de la CAN.
Par François Greuez
Les supporters des Fennecs algériens sont descendus dans les rues de Douai ce 19 juillet pour célébrer la victoire de leur équipe en finale de la Coupe d’Afrique des nations. L’équipe algérienne l’a remportée 29 ans après son précédent titre continental.

Le 20 Juillet 2019

DOUAI : Découvrez Douai au temps du Roi Soleil.
Par François Greuez
A l’été 1667, Douai, devient française. Louis XIV y installe presque aussitôt des bâtiments militaires, comme des casernes ou la Fonderie de canons, et en 1714, le Parlement de Flandre. Ainsi, Douai, ville de marchands, d’étudiants et de moines, devient ville militaire et judiciaire.

Le 19 Juillet 2019

HORNAING : A la rentrée scolaire, on mangera Bio au Restaurant Scolaire Municipal d’Hornaing
Par François Greuez
Dès Septembre, on mangera Bio au Restaurant Scolaire Municipal d’Hornaing, le plastique sera également supprimé.

Le 18 Juillet 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais