NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

PORTRAIT DE TERRITOIRE - Élodie Obert, le coeur à corps d'Arras

Professeur de Danse, héritière de l'école de danse Roselyne Ogez, elle a créé son propre univers. Et ça marche.


Par Thibaut Paquit

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Chez Élodie Obert, pas de mystère. Tout est chaleureux, tout est dit : elle dit ce qu'elle pense, et trouve toujours le mot juste.
Deux semaines avant le grand spectacle, qui a lieu chaque année en juin, Élodie travaille avec ses petits et ses grands sur quatre spectacles, tout aussi rythmés les uns que les autres, "Mais vous allez la connaître quand cette chorégraphie ?! Le spectacle, c'est dans dix jours !", s'exclame-t-elle, devant des élèves un peu intimidés par la scène, mais très à l'écoute de leur professeur. L'écoute passe aussi par cette exigence. Élodie Obert cultive donc cette exigence, depuis plusieurs années, dans son école de danse qui porte son nom. Un rêve de petite fille, où l'on "danse sa vie, et où l'on vit sa danse", comme elle nous le présente. En plus de diriger une école de plus de 220 élèves, elle est diplômée d'un Master 2 "Lettres, Langues et Arts", Diplômée d'État de Professeur de Danse Classique, Diplômée de Fin d'Études Piano et dernièrement Diplômée "Professeur HANDIDANSE" - Fédération Française Handidanse, Méthode AVIO, "Précision, rigueur : ce sont mes maitres mots".

"Parfois, je suis tenue d'entrer dans ma peau de dragon"

Le travail pour l'édition 2016 de son gala de danse est colossal. Arriver à synchroniser quatre spectacles, sans s'y perdre, sans être perturbée : l'exploit il est là, nous avons pu le constater.
Élodie Obert va certainement, encore une fois, signer un spectacle de qualité, accompagnée d'une atmosphère musicale tantôt rêveuse, tantôt dramatique, "Le choix des musiques à une place considérable. Je défends le nouveau classique, et je m'amuse à utiliser les grands univers musicaux créés par Hans Zimmer, Danny Elfman, Patrick Doyle." Sur scène, on sent les élèves heureux, concentrés. Les décors, les transitions, tout est pensé. Jusqu'au moindre détail, "Même s'il y a beaucoup de sourires, je suis tenu parfois d'entrer dans ma peau de dragon. Mais il faut absolument garder cette notion de plaisir". Elle tient aussi et beaucoup, à valoriser son travail autour de son projet Handidanse et faire danser les personnes handicapées, "J'ai un très grand engagement citoyen autour de la discipline handidanse. Je tiens et je défends la politique d'inclusion de la personne à mobilité réduite. Pour que vive la danse".

Retrouvez notre vidéo avec Élodie Obert, entourée d'enfants de son école de danse.

 

Web tv

Vidéo associée


Retour

Autres articles :

DOUAI : L'animateur radio de France Inter Edouard Bear, délocalise son émission dans un bar de la ville.
Par François Greuez
Pour son émission de radio « Lumières dans la nuit » sur France Inter, l'animateur radio et comédien Edouard Bear sera à Douai le dimanche 24 Mars de 22h à minuit.

Le 18 Mars 2019

DOUAI : Préavis de grève dans quelques écoles ce mardi, un service d'accueil sera en place.
Par François Greuez
Un préavis de grève a été annoncé ce mardi dans quelques quelques écoles Douaisiennes, un service d'accueil sera en place toute la journée.

Le 18 Mars 2019

DOUAI : La Faculté de droit  Alexis de Tocqueville organise la fête du droit « Éthique et Sport » le 19 Mars.
Par François Greuez
La Faculté de droit  Alexis de Tocqueville vous propose d'assister à la fête du Droit "Éthique et sport", le mardi 19 mars 2019. Venez assister aux événements et animations, pour voir le droit sous un nouveau jour.

Le 17 Mars 2019

DOUAI : Le lycée Deforest de Lewarde possède son propre magasin d’application.
Par François Greuez
A l'occasion des Portes Ouvertes du lycée Deforest de Lewarde, l'équipe pédagogique du lycée a présentée son magasin d'application. Il ouvrira officiellement à la rentrée prochaine.

Le 17 Mars 2019

ARLEUX : L'ancien maire d'Arleux désormais attribué par la nouvelle appellation du Centre Culturel Le Moulin
Par François Greuez
Ce Dimanche 17 Mars en fin de matinée, avait eu lieu la cérémonie d'attribution de la nouvelle appellation du Centre Culturel Le Moulin qui devient le Centre Culturel Patrick Masclet.

Le 17 Mars 2019