NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

PORTRAIT DE TERRITOIRE - Maxime Colin, l'arrageois, devenu footballeur professionnel

À l'occasion du début de l'Euro 2016 de football, focus sur un joueur originaire de la région


Par Thibaut PAQUIT

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

 Autant vous le dire tout de suite, le jeune homme ne nous fera aucune révélation sur une arrivée du côté du club phare du territoire, le Racing Club de Lens. Non, le jeune homme de 24 ans est totalement épanoui là où il est, dans le championnat de deuxième division anglais. Au sein de l'équipe de Brentford, Maxime Colin s'est forgé une solide réputation.

Mais avant d'arriver dans un des plus importants championnats européens, le natif d'Arras s'est formé non loin de son lieu de naissance, du côté d'Anzin Saint Aubin puis ensuite au sein de la section sport étude de Lens. Pas de centre sportif de la Gaillette, mais uniquement un passage par Avion, "J'étais proche des joueurs pro', mais j'étais avant tout dans un sport étude. Le premier maillot pro' que j'ai porté c'était quand j'avais 17 ans. Un recruteur du club de Boulogne-sur-Mer, Gilbert Zoonekynd, m'avait repéré à l'époque. L'équipe venait d'accéder à la Ligue 1. J'ai fait le grand écart entre la DH d'Avion et le monde professionnel. J'ai monté les échelons, j'ai signé mon contrat professionnel à Boulogne-sur-Mer. Et tout s'est accéléré ensuite."

"Finir ma carrière en Angleterre"

Rapidement, il intègre la génération de l'équipe de France U20, celle des Alexandre Lacazette, Antoine Griezmann, Clément Grenier. Il disputera la Coupe du Monde de la catégorie en Colombie "Une expérience inoubliable. Je me suis retrouvé face à la star colombienne James Rodriguez. C’était très impressionnant". Sérieux, appliqué, l'Arrageois intègre le club de Troyes, en Ligue 1, "Jean-Marc Furlan, l'entraineur, me voulait absolument. J'ai signé le dernier contrat du mercato de l'époque. C'était vraiment un vrai début, très enrichissant. C'est ce qui m'a permis d'intégrer le club d'Anderlecht, la signature la plus importante de ma carrière." Anderlecht, le premier club de Belgique, fait confiance au jeune footballeur, en jouant 26 matchs en tant que doublure. En découvrant la Ligue des Champions, contre Arsenal, Galatasaray, "Je garde un lien très étroit avec ce club".

Jamais trop loin finalement de sa famille, Maxime Colin a signé l'année passée un contrat avec le club anglais de Brentford. Un club qui fait envier pas mal de formation de la Ligue 1 en terme d'infrastructure, "Je suis très bien là-bas. Ce club pourrait jouer le Top 8 de la Ligue 1 française. On a joué à Derby County devant 35 000 spectateurs, on va devoir jouer Newcastle, Aston Villa l'an prochain.... Brentford est une toute nouvelle équipe dans ce championnat. De mon côté, j'ai essayé justement d'apporter un peu plus de présence physique. Je joue tous les mardis, les samedis. Tu dois être prêt pour tous les matchs, et tu cours énormément de kilomètres par match. C'est l'engagement dans les courses qui est très impressionnant dans ce championnat."

Pour le moment, un retour dans l'hexagone n'est pas envisageable, "J'aimerai intégrer une équipe de Premier League et m'y imposer, ou alors vivre une belle aventure avec Brentford et accéder à la première division. J'ai eu des approches pour revenir en France, mais ce n'est pas mon objectif. Peut-être éventuellement, pour une équipe du Top 5. Mais j'aimerais jouer toute ma carrière Angleterre."

Retrouvez notre vidéo avec Maxime Colin, où il nous parle de l'équipe de France de football. 

 

 

Web tv

Vidéo associée


Retour

Autres articles :

LEWARDE : Transmission de mémoire(s) pour la Sainte-Barbe avec le spectacle Perception de Mathieu Chesneau
Par François Greuez
Pendant de nombreuses années, la fête de Sainte-Barbe a été l’occasion pour les mineurs et leurs familles de se divertir le temps d’une soirée, lors de grands bals et spectacles en tout genre : concerts donnés par des chanteurs venus de Paris et par des harmonies locales, représentations d’artistes de music-hall, numéros de magiciens… Cette année, pour perpétuer cette tradition, le Centre Historique Minier a invité le mentaliste Mathieu Chesneau avec son spectacle Perception : au programme, une pointe de psychologie, quelques techniques gardées secrètes et une bonne dose d’intuition qui permettront au prestidigitateur de transporter les spectateurs dans un autre univers et de leur faire vivre une expérience unique.

Le 16 Novembre 2018

DOUAI : La ville teste la plantation mécanisée
Par François Greuez
Le service espaces verts de la ville de Douai a fait intervenir l’entreprise Verver export afin de procéder à la plantation mécanisée de bulbes de narcisses jaunes et blanches.

Le 13 Novembre 2018

DOUAI : La rue de la Mairie fermée pour 1 mois.
Par François Greuez
La rue de la Mairie sera fermée durant 1 mois, suite à l'installation du magasin « Le Furet du Nord », au numéro 38. L’ouverture est programmée pour le printemps prochain.

Le 05 Novembre 2018

ANICHE : la ville durcit le ton contre la délinquance
Par François Greuez
Un arrêté signé vendredi matin interdit désormais aux mineurs de moins de 15 ans non accompagnés d’un adulte de circuler dans la commune de 22 heures à 6 heures.

Le 30 Octobre 2018

DOUAISIS : Norevie s'engage en faveur de la biodiversité
Par François Greuez
Norevie s’est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE). Ainsi, elle a adapté son projet d’entreprise et son mode de fonctionnement afin d’asseoir sa responsabilité, notamment sur les volets de Gouvernance, de responsabilité Sociale et de responsabilité Économique.

Le 26 Octobre 2018