NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

SOMAIN : Un prêtre a célébré la messe de minuit du Réveillon de Noël au rond point des Gilets Jaunes.

Ce 24 Décembre, à la demande des Gilets Jaunes, un curé est venu organisé une messe de minuit du réveillon de noël au rond point des 4 chemins à Somain.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Il est minuit au rond point des 4 chemins à Somain, plus de 200 personnes sont présentes pour le célébrer le réveillon de noël.

La température est très basse cette nuit là, l'ensemble des gilets jaunes étaient tous rassemblés avec le Père Nurchi, un autel était mis en place par les Gilets Jaunes, pour débuter la messe avec atour des feux de bois, pour se réchauffer.

« C'est une Église qui est solidaire du mouvement des Gilets jaunes, explique-t-il au début de la messe de noël. On ne partage pas tout. On a des petites discussions, des accrochages... On a des divergences de point de vue. Certains sont contre l'accueil des migrants, moi je suis pour... Mais on a quand même une convergence qui est qu'il y a une situation d'injustice sociale qui est faite aux gens et qu'on ne peut pas accepter. C'est ce qui nous rassemble »

D'enfants à adultes , tout le monde chantait les chansons de Noël, en arrière son des quelques klaxons d'automobilistes. L'ambiance était très bon enfant.

On se réchauffer avec les feux de bois, ou des boissons chaudes pour tenir jusqu'à la fin de la messe.

Cette célébration s'est terminée vers 1h du matin, avec des poses de bougies en forme de cœur sur le rond point, par les Gilets Jaunes en scandant « Macron Démission ! »

Concernant les gilets Jaunes sur place, ils passeront sûrement leur fête du nouvel an dans leur camp de fortune. « On lâchera rien ! » rappelle une gilet jaune.

 

 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

DOUAISIS : Le sous-marin "La Minerve", disparu il y a 50 ans, a été retrouvé au large de Toulon, deux Douaisiens étaient à bord.
Par François GREUEZ
Le 27 janvier 1968, la Minerve disparaît corps et biens au large du cap Sicié avec 52 marins à son bord. Ce 22 Juillet, la ministre des armées annonce qu'ils ont retrouvés le Sous-Marin à quelques nœuds de Toulon.

Le 22 Juillet 2019

DOUAISIS : Sécheresse dans le Nord, le Préfét adapte les restrictions de consommations en eau en vigueur jusqu'au 30 Septembre. Le Douaisis concerné.
Par François Greuez
Le 9 avril dernier, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, décidait de placer le département du Nord en alerte sécheresse. 

Le 20 Juillet 2019

DOUAI : Les supporters algériens fêtent la victoire de leur équipe après la finale de la CAN.
Par François Greuez
Les supporters des Fennecs algériens sont descendus dans les rues de Douai ce 19 juillet pour célébrer la victoire de leur équipe en finale de la Coupe d’Afrique des nations. L’équipe algérienne l’a remportée 29 ans après son précédent titre continental.

Le 20 Juillet 2019

DOUAI : Découvrez Douai au temps du Roi Soleil.
Par François Greuez
A l’été 1667, Douai, devient française. Louis XIV y installe presque aussitôt des bâtiments militaires, comme des casernes ou la Fonderie de canons, et en 1714, le Parlement de Flandre. Ainsi, Douai, ville de marchands, d’étudiants et de moines, devient ville militaire et judiciaire.

Le 19 Juillet 2019

HORNAING : A la rentrée scolaire, on mangera Bio au Restaurant Scolaire Municipal d’Hornaing
Par François Greuez
Dès Septembre, on mangera Bio au Restaurant Scolaire Municipal d’Hornaing, le plastique sera également supprimé.

Le 18 Juillet 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais